Quoi vérifier avant de prendre le volant ?

Prendre le volant est un acte important. Pour ne pas mettre votre vie et celle des autres usagers de la route en danger, prenez quelques précautions avant de démarrer. En voici quelques-unes !

Ce qu’il faut contrôler avant de prendre le volant

Les ennuis mécaniques sont imprévisibles, surtout si vous prévoyez de conduire sur un long trajet. Il serait dommage que de mauvaises surprises viennent gâcher votre plan de voyage. C’est pourquoi il est recommandé de prendre quelques précautions avant de se mettre au volant. Ces vérifications s’imposent à vous, car l’anticipation est gage de sûreté. Découvrez ce qu’il faut contrôler avant de prendre le volant !

L’état des pneumatiques

Si vous avez passé votre code la poste, vous avez sûrement dû entendre parler de cette précaution comme étant prioritaire.

En réalité, vous devez obligatoirement contrôler l’état des pneumatiques, puisqu’il en va de votre sécurité. Il s’agit de voir s’ils sont suffisamment gonflés, surtout si vous avez prévu mettre assez de bagages dans le coffre. Il faut souligner que si vos pneus ont assez d’air, cela vous permet d’économiser du carburant et réduit vos émissions de CO2.

Toutefois, vous devez être vigilant parce que ni un sous-gonflage, ni un sur-gonflage n’est conseillé pour les pneumatiques. Ces deux conditions peuvent entraîner un éclatement des pneus, une mauvaise adhérence de ceux-ci et donc, plus de risques d’accidents.

Assurez-vous que la pression d’air soit à un niveau adéquat pour un équilibre, pendant la conduite. Par ailleurs, vous devez aussi contrôler l’état d’usure, les pneus ne doivent présenter ni une hernie, encore moins une déchirure, sources potentielles de danger permanent. Si vous constatez l’une de ces anomalies, remplacez impérativement les pneumatiques avant de prendre la route.

Les contrôles mécaniques

Les révisions pour passer son code incluent de maîtriser les contrôles mécaniques à effectuer avant de prendre le volant. Ces vérifications sont relatives au liquide de frein, au niveau d’huile, au liquide de refroidissement, aux feux de signalisation et au liquide de lave-glace.

Le liquide de frein

La vérification de l’huile à frein se fait tous les jours et cela fait partie des notions cruciales enseignées dans une école de conduite. Vous pouvez contrôler son niveau grâce à un marquage ou à un témoin situé sous le capot. Vous devez en profiter également pour vérifier l’état de vos freins. Si vous entendez un bruit le plus souvent similaire à un raclement lorsque vous freinez, alors appelez un technicien avant de prendre la route.

vérification moteur voiture

Le niveau d’huile à moteur

Ce contrôle est également un réflexe journalier, car le manque d’huile peut endommager votre moteur. Pour vérifier son niveau, soulevez votre capot et plongez la jauge dans le réservoir. Le bon niveau d’huile à moteur doit se trouver entre les indications mini et maxi. Il faut souligner que vous devez faire ce contrôle sur un terrain plat et le moteur arrêté.

Le liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement est celui qui empêche le moteur du véhicule de surchauffer. Son niveau idéal se situe entre le mini et le maxi du bocal, mais n’utilisez jamais de l’eau. Vous devez toujours faire usage d’un liquide qui convient au type de voiture que vous avez.

Les feux de signalisation

Le contrôle des feux de signalisation est plus qu’important, car il vous permet de voir, mais aussi d’être vu. Vous devez donc vous assurer du fonctionnement des phares, des clignotants, des feux stops, de l’antibrouillard. La moindre défectuosité, voire saleté peut s’avérer dangereuse, car votre luminosité serait réduite.

Le liquide lave-glace

Le liquide lave-glace est celui grâce auquel vos essuie-glaces sont opérationnels. Ces derniers sont garants d’une bonne visibilité, surtout en cas d’intempéries. Assurez-vous donc de remplir votre réservoir de liquide lave-glace.

Outre ces contrôles, vous devez aussi être certain que le triangle de pré-signalisation et la roue de secours sont présents dans la voiture. Veillez également au réglage des rétroviseurs, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur.

Les documents administratifs de bord

Pour tout détenteur de permis B, les documents administratifs de bord sont obligatoires avant chaque départ.

Il est recommandé de s’en munir parce qu’en cas de contrôle routier, vous devez être en mesure de les présenter. Il s’agit bien évidemment de votre permis qui justifie que vous ne présentez pas un risque pour les autres usagers. Il y a également la carte grise, le document qui prouve que vous êtes bien le propriétaire du véhicule.

Vous devez aussi vérifier que vous avez à bord le certificat d’assurance et le certificat d’immatriculation, sans oublier la vignette fiscale de l’année en cours.