Premier accident mortel d’une Tesla en « pilote automatique »

01 Juil 16
Morgan
2 commentaires

Les autorités des États-Unis viennent d’ouvrir une enquête préliminaire suite à l’accident mortel d’une Tesla S. Il est possible que le système permettant à la voiture de se diriger seule et d’effectuer des manœuvres de façon autonome soit mis en cause.

Remise en cause des voitures autonomes ?

Serait-ce le début d’une remise en cause du pilotage automatique des voitures ou du moins de l’aide à la conduite ? La mise en place de voiture autonome va t-il être impacté ?
L’enquête de la NHTSA devrait nous permettre d’y voir un peu plus clair prochainement.

Tesla S

Réaction du groupe automobile

Tesla a immédiatement réagit en précisant que l’enquête est tout à fait normal suite à un accident, mais que cela ne signifiant pas que la voiture était forcément en cause. L’examen doit mettre en évidence si le système a fonctionné correctement ou non.

Les faits

La Tesla S circulait sur l’autoroute à double sens avec Autopilot en fonction lorsqu’un poids lourd s’est mis perpendiculairement à l’automobile. A priori, le conducteur et l’Autopilot n’ont pas réagit, les freins n’ayant pas été utilisés d’après le constructeur.

Il s’agit ici du premier accident mortel sur 209 millions de kilomètres effectués par des voitures utilisant le système Autopilot d’après le constructeur.
Mis à part Tesla, cet examen du régulateur américain est un signal négatif pour les voitures autonomes, avenir programmé des automobiles.

2 Comments

  1. Pierre juillet 1, 2016 at 1:22

    C’est hallucinant ce genre de chose. A priori il s’agirait d’un souci de vision (remorque blanche, contre jour, ciel clair…) et le conducteur et l’autopilot n’aurait rien vu… Ni mieux, ni pire qu’un humain, dommage à ce prix !

  2. Morgan juillet 1, 2016 at 1:23

    Oui tout à fait… On verra ce que l’enquête donne.