Blog Detail

Audi Quattro A2

Comment l’Audi Quattro a révolutionné la transmission intégrale

10 Déc 19
Morgan
No Comments

Vous avez sans doute entendu parler de la légendaire Audi Quattro et de son système de transmission intégrale. Voici comment est née la première Audi Quattro « Ur ».

Dans les années 80, Jorg Bensinger était ingénieur chez Audi. Il testait un véhicule militaire appelé Iltis, une Volkswagen tout-terrain conçue par Audi.
Il avait décidé d’installer un système de traction intégrale supporté par le différentiel Torsen. L’Iltis s’était révélé imparable sur les terrains boueux et accidentés et il lui arrivait de battre de vitesse certaines Audi réputées pour être rapides sur la neige. Malgré son moteur Diesel peu puissant, ses performances étaient dues à sa traction incroyable.

Naissance de l’Audi Quattro

En Finlande, Bensinger et son équipe eurent l’idée d’installer un système de transmission similaire sur une routière, une Audi 80. Ils ont complètement modifié le groupe motopropulseur et sa transmission pour l’adapter au système de traction intégrale. Ils ont en outre doté l’Audi 80 d’un moteur cinq cylindres à turbocompresseur pour lui donner un peu plus de puissance. Le projet avait commencé en 1977 et les premiers essais eurent lieu en Autriche, notamment sur le célèbre Turracher Höhe, l’une des routes les plus escarpées d’Europe. Ainsi naquit l’Audi Quattro.

La transmission intégrale à quatre roues motrices n’était auparavant accessible que sur des véhicules tout-terrain comme les Land Rover. La Quattro fut donc la première voiture de série à proposer une telle innovation technologique. Elle est depuis devenue l’une des voitures les plus mythiques d’Audi. L’Ur Quattro a été lancée au Salon de l’automobile de Genève en 1980.

C’est au designer britannique Martin Smith que fut confiée la mission de créer le style unique de la Quattro en s’inspirant de la 80 Coupé. Une quarantaine d’années après son lancement, son design reste toujours attrayant. Chaque Quattro était fabriquée manuellement à Ingolstadt. Son programme d’essais était intensif avec des tests sur route et sur piste, par temps de pluie, etc.
Environ trois voitures par semaine étaient produites par une équipe d’une cinquantaine de personnes, ce qui était remarquable pour un constructeur comme Audi, habitué aux volumes de production élevés.

La Quattro a fait l’objet de nombreuses révisions au fil des ans, la plus importante étant sans doute la version 2,2 litres à moteur MB de 1987. Les améliorations apportées au moteur et au différentiel ainsi que de nombreuses autres petites modifications ont fini par faire d’elle une voiture encore plus sophistiquée. Cependant, à la fin des années 80, Audi souhaitait mettre fin à la production de la Quattro, sa fabrication et son entretien étaient devenus trop coûteux.

L’Audi Sport Quattro

À l’époque, les véhicules à quatre roues motrices étaient exclus du Championnat du monde des rallyes. Mais les règles changèrent peu après et l’Audi Quattro est devenue une des voitures les plus prestigieuses de l’histoire des rallyes. Elle était conduite par des pilotes de légende comme Walter Röhrl et Michèle Mouton.
Après 11 années d’une carrière sportive fantastique, sa production s’acheva avec la version finale : le modèle RR à moteur 220 V 20 chevaux, sorti en 1991. L’Ur Quattro restera une véritable icône de l’automobile des années 80. Même si la technologie a énormément évolué ces 30 dernières années, on peut dire que chaque Quattro que vous avez pu rencontrer doit son existence au modèle original et à des concepteurs de génie.

Si vous aimez la marque, vous apprécierez certainement ce site où il est possible d’acheter et de vendre aux enchères des véhicules d’occasion de toute marque comme par exemple l’Audi TT d’occasion.